Nouvelles

Début du programme : Gaspésie, BSL et Côte-Nord

13 juin, 2019

Québec, le 13 juin 2019–  C’est jeudi matin, le 13 juin, que la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) a débuté ses pulvérisations aériennes d’insecticide biologique, sur des forêts publiques et privées fortement infestées de tordeuses des bourgeons de l’épinette (TBE) en Gaspésie, au Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord. Au total, tout près de 147 600 hectares (ha) seront traités en Gaspésie, 121 700 (ha) au Bas-Saint-Laurent et 92 500 (ha) sur la Côte-Nord. La SOPFIM protègera en plus des forêts publiques, certaines forêts privées ciblées dans les quatre régions administratives, pour une deuxième année consécutive. En Gaspésie, les pulvérisations aériennes couvriront une superficie d’environ 245 hectares (ha) de forêts privées, 7 700 (ha) au Bas-Saint-Laurent et 170 (ha) sur la Côte-Nord. Il s’agit de forêts privées aménagées, susceptibles à la TBE, n’ayant pas atteint maturité et détenue par des producteurs forestiers.

La SOPFIM a en fait débuté ses opérations à Dolbeau le 12 juin. Si les conditions climatiques demeurent favorables, les opérations sur l’ensemble des régions visées par le programme se termineront d’ici la fin du mois de juin ou au tout début du mois de juillet.

Ces traitements s’inscrivent dans le cadre du programme 2019 de protection des forêts contre la TBE, qui vise à maintenir les forêts infestées en santé le temps que l’épidémie passe. Pour ce faire, seul l’insecticide biologique Bacillus thuringiensis variété kurstaki (Btk) sera utilisé. Toutes les études scientifiques ont d’ailleurs démontré que le Btkest sécuritaire, autant pour la santé humaine qu’animale, ainsi que pour la végétation et l’environnement.

Facebook
Instagram