English Section sécurisée
Accueil
Recherche
Plan du site

Nouvelles en bref

> Accueil > Salle de presse:  Nouvelles en bref > Un autre programme bien réussi!

Un autre programme bien réussi!

Québec, le 10 octobre 2018 – Répartie entre la Côte-Nord, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, c’est une superficie de près de 338 000 hectares qui a été traitée grâce au programme de protection de la SOPFIM, autant sur les terres publiques que privées. À la suite des pulvérisations aériennes, soit de la mi-juillet à la mi-août, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a réalisé le relevé aérien de la défoliation annuelle attribuable à la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) pour la saison 2018.

Communique_resultats_du_programme_TBE-2018.pdf

En période épidémique, cet inventaire se déroule sur une base annuelle, afin d’identifier, de circonscrire et de cartographier les aires forestières défoliées par l’insecte. Outre l’obtention d’un portrait général du comportement annuel de l’épidémie et des niveaux de dommage afférents, cet exercice permet d’orienter la stratégie globale d’intervention du MFFP, incluant le recours aux pulvérisations aériennes d’insecticide biologique (Btk). De plus, ce type d’inventaire s’applique également aux aires traitées dans le but d’évaluer l’ensemble d’un programme de lutte directe.

L’objectif annuel visé par un programme opérationnel de pulvérisation aérienne d’insecticide biologique demeure la protection de 50 % du feuillage de l’année courante (défoliation ≤ 50 %). De façon générale, un programme est jugé satisfaisant lorsque la SOPFIM atteint cet objectif de protection sur un minimum de 70 % des aires traitées (objectif cible du MFFP).

Au niveau du programme de protection en forêt publique, globalement, l’évaluation aérienne du MFFP démontre que 97 % de la superficie protégée (324 743 ha) a atteint l’objectif annuel de protection du feuillage.

Défoliation Nulle  

0 %

Défoliation Légère

1 – 34 %

Défoliation Modérée (-)

35 – 49 % 

Défoliation Modérée ( )

50 – 69 % 

Défoliation Grave

70 – 100 %

(Ha)

(%)

(Ha)

(%)

(Ha)

(%)

(Ha)

(%)

(Ha)

(%)

17

0,0

274 105

84,4

39 676

12,2

9 731

3,0

1 214

0,4

 2

 

Selon les quatre régions concernées par le programme, soit le Bas-Saint-Laurent (104 391 ha), le Saguenay–Lac-Saint-Jean (70 062 ha), la Côte-Nord (81 068 ha) et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (69 222 ha), le relevé indique des résultats de 99 %, 99 %, 93 % et 93 %, respectivement.

En fonction des quatre essences hôtes de la TBE concernées par le programme, soit le sapin baumier (SAB), l’épinette blanche (EPB), l’épinette noire (EPN) et l’épinette de Norvège (EPØ), le relevé indique des niveaux de réussite de 97 %, 99 %, 100 % et 100 %, respectivement.

Pour une dixième année consécutive, et une première en forêt privée, la SOPFIM a démontré son expertise en matière de protection directe des forêts aux prises avec la TBE. Sur la base de l’évaluation aérienne des aires traitées, la moyenne de réussite de 2009 à 2018 des programmes de pulvérisation se situe à 85 %. De plus, seulement une moyenne de 5 % des superficies traitées depuis 2009 a subi une défoliation grave.

Au niveau de la forêt privée, l’évaluation aérienne du MFFP démontre que 99 % des aires traitées sur une base opérationnelle (12 407 ha) ont atteint l’objectif annuel de protection du feuillage. Ces résultats s’expliquent principalement par une localisation ciblée des superficies traitées, l’utilisation d’équipements spécifiques pour la forêt privée et une météorologie très favorable lors des pulvérisations, et ce, en dépit d’un départ tardif des interventions.

 

Défoliation Nulle  

0 %

Défoliation Légère

1 – 34 %

Défoliation Modérée (-)

35 – 49 % 

Défoliation Modérée ( )

50 – 69 % 

Défoliation Grave

70 – 100 %

(Ha)

(%)

(Ha)

(%)

(Ha)

(%)

(Ha)

(%)

(Ha)

(%)

1

0,0

12 082

97,4

239

1,9

59

0,5

26

0,2

Selon les quatre régions concernées par le programme TBE-PFP, soit le Bas-Saint-Laurent (10 759 ha), le Saguenay–Lac-Saint-Jean (1 335 ha), la Côte-Nord (31 ha) et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (283 ha), le relevé indique des niveaux de réussite de 100 %, 100 %, 0 % et 100 % respectivement.

Les résultats observés dans la région de la Côte-Nord s’expliquent principalement par l’état avant traitement des superficies ciblées au programme 2018. Au moins quatre années de défoliation modérée ou grave sont observées sur ces peuplements de sapin baumier et une note du conseiller forestier régional mentionne une défoliation majeure en 2015 et 2016. Considérant que le sapin baumier est de loin l’espèce la plus vulnérable aux dommages causés par la TBE et que l’état du peuplement avant traitement indique des dommages considérables, il ne fait aucun doute que l’objectif devient difficile à atteindre.

… 3

 

En fonction des trois essences hôtes de la TBE concernées par le programme en petite forêt privée, soit le sapin baumier (SAB), l’épinette blanche (EPB) et l’épinette de Norvège (EPØ), le relevé indique des niveaux de réussite de 94 %, 100 % et 100 %, respectivement.

Malgré les bons résultats du programme 2018, l’épidémie ne fait pas relâche et la SOPFIM devra continuer de tout mettre en œuvre afin de protéger nos forêts. Rappelons que l’équipe de la SOPFIM est toujours présente sur le terrain, afin de compléter les relevés forestiers et entomologiques qui serviront à la planification du programme de protection de 2019, si le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs en fait la demande. De plus, malgré l’avènement d’une charge de travail très importante en 2018, tous ont fait le maximum pour relever ce défi considérable.

La SOPFIM tient à rappeler que l’approche préconisée au Québec demeure la protection du feuillage des arbres attaqués visant à maintenir les forêts vivantes. Cette stratégie s’avère non seulement très efficace, mais également rentable au niveau socio-économique, ce qui implique la meilleure protection au plus bas coût possible.

Les personnes désirant en connaître davantage sur le programme de la saison 2018 peuvent le faire en composant le 1 877 224-3381 ou en consultant le site Internet de la SOPFIM au www.sopfim.qc.ca.

La SOPFIM est une entreprise privée à but non lucratif, administrée conjointement par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et l’industrie forestière du Québec. Seul organisme reconnu dans la lutte biologique contre les insectes ravageurs forestiers au Québec, la SOPFIM a pour mission d’offrir des services spécialisés de lutte contre les insectes qui menacent les forêts, l’agriculture et la santé humaine.

- 30 -

Source :      Isabelle Lapointe
Responsable des ressources humaines et des communications
Téléphone : 418 681-3381 poste 266
Cellulaire : 418 261-3325

i.lapointe@sopfim.qc.ca