L’insecticide biologique (Btk)

En 1987, le Québec a pris une importante décision sociale, celle de bannir l’utilisation des pesticides chimiques en milieu forestier. Depuis, plusieurs nouveaux produits biologiques ont été développés. Un seul groupe de produits a prouvé son efficacité : celui des bactéries entomopathogènes, telles que le Bacillus thuringiensis.

Qu’est-ce que le Bacillus thuringiensis variété kurstaki (Btk)?

Le Btk est une bactérie naturellement présente dans le sol, l’eau et sur la végétation. Cette bactérie a été isolée du sol afin d’être utilisée comme insecticide biologique. Son pouvoir insecticide provient du fait que durant son cycle de croissance, la bactérie produit des spores et des cristaux qui sont, après ingestion, transformés en toxine. Ce processus a seulement effet sur les insectes de la famille des lépidoptères.

Comment fonctionne le Btk?

Le Bacilius thuringiensis est une bactérie qui a la faculté de produire une protéine cristalline qui se transforme en toxine lorsque placée dans un environnement basique (alcalin). Or, il s’avère que les insectes de l’ordre des lépidoptères (telle la TBE) possèdent tous un système digestif alcalin. Donc lorsqu’un insecte ravageur de l’ordre des lépidoptères se nourrit de feuillage traité au Btk, la toxine libérée par le cristal détruira les parois de son intestin, le forçant à arrêter de se nourrir. La mort surviendra environ deux à cinq jours plus tard.

Est-ce que le Btk est dangereux pour la faune, la flore ou encore pour les humains?

Homologué par Santé Canada, l’insecticide biologique Btk est reconnu mondialement pour son innocuité envers les espèces non visées. En effet, en plus de 50 ans d’application partout dans le monde aucun problème de santé n’a pu être relié à l’application du Btk, que ce soit pour les travailleurs constamment en contact avec le produit ou pour la population exposée aux pulvérisations. Au Québec, un avis de santé publique statuait en 1995 que l’utilisation du Btk ne présentait pas de risque pour la santé humaine. L’ensemble de la littérature disponible à ce jour permet de conclure que le Btk n’a aucun effet significatif sur les organismes autres que les lépidoptères (tels que les mammifères, oiseaux, poissons, autres insectes, etc.)

Qu’arrive-t-il si un insecte ou un animal mange un insecte qui a ingéré du BTK?

La littérature démontre que la bactérie peut être ingérée par un humain ou par tout autre mammifère et passer à travers l’estomac acide sans s’activer, c’est-à-dire qu’elle ne libérera aucune toxine. De plus, plusieurs études indépendantes réalisées sur des mammifères, des oiseaux, des amphibiens, des poissons, d’autres insectes, etc, ne démontrent aucun danger.

En ce qui concerne les cours d’eau, le Btk a démontré sa non-toxicité. Après seulement une journée, les concentrations dans l’eau sont déjà à 50 % de ce qu’elles étaient initialement.

Facebook
Instagram