Aller au contenu
SOPFIM

Programme régulier

À propos du programme

Ce programme d’intervention vise à protéger les massifs forestiers vulnérables aux attaques de la tordeuse des bourgeons de l’épinette en forêt naturelle du domaine public et de la grande forêt privée. L’objectif des pulvérisations d’insecticide biologique est de maintenir la forêt vivante en protégeant 50 % du feuillage annuel jusqu’à ce que l’épidémie se résorbe sous l’effet des agents naturels de contrôle.

atomiseurs

En période épidémique, la planification annuelle d’un programme de protection des forêts débute par un inventaire automnal des insectes en dormance. La SOPFIM protège des secteurs très ciblés répondant à des critères forestiers, opérationnels et entomologiques prédéterminés. L’inventaire des populations larvaires en dormance et l’évaluation des dommages anticipés constituent l’information de base pour la prescription des traitements dans les aires admissibles à la protection directe. Par la suite, les aires boisées à protéger sont découpées en blocs opérationnels, lesquels se distinguent par le nombre d’applications de bio-insecticide prescrit.

Critères de sélection

Plusieurs territoires sont susceptibles d’être touchés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette. La SOPFIM applique des critères de sélection spécifiques afin de protéger les massifs forestiers vulnérables aux attaques de la tordeuse des bourgeons de l’épinette en forêt naturelle du domaine public et de la grande forêt privée.

  • La superficie minimale du secteur à protéger doit être de 50 ha (ou un regroupement de 20 ha à 49 ha ayant une distance de maximum 100 mètres entres eux);
  • Il doit être composé d’essences vulnérables à la TBE (sapin baumier principalement) dans une proportion au moins 38 %.

Relevés aériens et résultats

Le Ministère (MRNF) effectue chaque année un relevé aérien des dommages causés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette dans les forêts du Québec, ce qui permet notamment d’évaluer l’efficacité de nos programmes de protection. Pour avoir une mention de réussite, nos interventions doivent avoir protégé au moins 50 % du feuillage annuel sur au moins 70 % des aires protégées.

forêt background

240 009 hectares protégés par le programme régulier en 2023

12 899
Bas-Saint-Laurent
76 287
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
41 330
Saguenay–Lac-St-Jean
30
Chaudière-Appalaches
70 609
Abitibi-Témiscamingue
20 260
Côte-Nord
18 594
Capitale-Nationale