Notre mission

Le principal mandat de la SOPFIM vise la protection des forêts québécoises pendant l’épidémie de tordeuses des bourgeons de l’épinette (TBE). Les secteurs à protéger sont le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Gaspésie et la Côte-Nord.

Organisme privé à but non lucratif, la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) a été créée en 1990, à la suite de l’adoption de la Loi sur les forêts. De ce fait, elle est devenue au Québec l’unique intervenante en matière de lutte contre les insectes ravageurs forestiers et les maladies cryptogamiques. Notre mission : offrir des services spécialisés de lutte contre les insectes qui menacent les forêts, l’agriculture et la santé humaine.

Reflet de la vision de ses membres, la SOPFIM vise à protéger les forêts efficacement tout en respectant l’environnement. Pour ce faire, la Société s’est dotée d’un système de management environnemental enregistré à la norme ISO 14001. Le système couvre l’ensemble de ses activités, de la planification à la réalisation.

Moyens de contrôle

Différents moyens peuvent être utilisés pour limiter les dommages sur les secteurs forestiers touchés par une épidémie de TBE, tels que la récolte préventive, les traitements sylvicoles et les pulvérisations aériennes d’insecticide biologique Bacillus thuringiensis variété kurstaki (Btk).

Nos membres

Les membres de la SOPFIM sont composés des industries bénéficiaires de garanties d’approvisionnement, des propriétaires de grandes forêts privées de plus de 800 hectares d’un seul tenant et du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec.

Mandats externes

La SOPFIM réalise également des mandats dans les domaines de la santé publique et de l’agriculture. Ces activités permettent aux spécialistes de la Société de se maintenir parmi les meilleurs en ce qui concerne la lutte contre les insectes nuisibles.

 

Notre mission est indissociable des valeurs et des principes suivants, auxquels nous adhérons pleinement :

  • Prioriser et mettre en œuvre tous les efforts possibles pour combattre les ravageurs forestiers et les maladies cryptogamiques qui menaceraient les forêts québécoises;
  • Préconiser une approche basée sur le respect de l’humain, de son milieu et de l’environnement, notamment en favorisant l’utilisation de pesticides biologiques et de techniques d’application éprouvées;
  • Favoriser la formation et l’acquisition de connaissances dans nos domaines d’expertise, de façon à demeurer à la fine pointe de l’information et de la technologie.